Quelle certification pour les poissons sauvages de Food4Good ?

Préserver la bonne santé des ressources marines et des océans est notre priorité. Nous croyons qu’il est possible de déguster les produits de la mer sans la détruire. Parce qu’un poisson sauvage ne peut être certifié BIO, nous avons fait le choix, chez Food4Good, de ne vous proposer que des produits de la mer sauvages issus de pêcheries durables éco-certifiées MSC (Marine Stewardship Council).

Pourquoi le choix de ce label ? La réponse ici.

label-MSC2

Pourquoi s’appuyer sur le label MSC Peche Durable ?

Le seul programme internationalement reconnu

Créé en 1997, le programme du MSC est le seul programme internationalement reconnu de certification et d’écolabellisation de produits de la mer. Il répond au « Code international de bonnes pratiques pour la mise en place de normes sociales et environnementales » (ISEAL), ainsi qu’aux Directives pour l’étiquetage écologique des produits de captures marines (FAO, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Le Référentiel MSC est révisé et actualisé tous les 5 ans et reflète un consensus des meilleures pratiques internationales de gestion des pêcheries durables.

Un label indépendant

Aujourd’hui, n’importe quelle marque de poisson peut créer son propre label. Il nous semble donc important de se baser sur un label indépendant.

Le MSC est une organisation à but non-lucratif. La gouvernance du MSC reflète la diversité d’opinions et d’intérêts au sein de la communauté des produits de la mer durables. Elle inclut à la fois des scientifiques, des ONGs, des entreprises de produits de la mer, des transformateurs, des distributeurs et des marques. Plus d’informations ici : https://www.msc.org/about-us/governance/structure.

Les évaluations de pêcheries sont conduites indépendamment par des organismes de certification tierce-partie accrédités, qui n’ont aucun lien financier avec MSC, comme Ecocert, Bureau Veritas ou Moody International. L’ensemble des informations relatives aux différentes étapes du processus d’évaluation est disponible sur le site Internet du MSC, afin de faciliter l’échange et la contribution des parties prenantes : https://fisheries.msc.org/en/fisheries/.

Un label crédible et rigoureux

Pour certifier une pêcherie, le programme MSC étudie : une espèce, sa zone géographique et la méthode de pêche. L’évaluation d’une pêcherie dure en moyenne entre 15 et 18 mois et s’appuie sur 3 critères :

  1. L’évaluation scientifique de l’état de santé du stock de poisson concerné : l’espèce est-elle menacée ? le stock est-il géré durablement ?
  2. L’impact de la pêche sur l’environnement marin : des méthodes de pêche qui ne détruisent pas les écosystèmes marins, qui ne mettent pas en danger d’autres espèces comme les dauphins, les tortues ou les albatros, ou encore les coraux.
  3. La gestion efficace de la pêcherie : contrôle du nombre de bateaux, de l’adaptation des quotas à la ressource… et du respect des quotas de pêche (des quotas ne servent à rien s’ils ne sont pas respectés!).

Vous pouvez retrouver plus d’informations ici : http://www.food4good.fr/engagements/ressources-et-ecosystemes-durables/.

La pêcherie est évaluée sur des bases scientifiques strictes. Voici par exemple le rapport d’évaluation de la pêcherie de Merlu du Cap en Afrique du Sud : http://bit.ly/2hBj5tn, riche en données scientifiques sur l’espèce et la pêcherie.

Une fois l’évaluation complète effectuée, la certification (si elle est acceptée) est émise pour une durée de 5 ans, pendant laquelle des audits annuels sont effectués. Après chaque audit, les rapports sont mis à jour sur leur site internet et consultables par tous : https://fisheries.msc.org/en/fisheries/south-africa-hake-trawl/@@assessments.

Un label acteur du changement

Le MSC met en avant les impacts positifs sur la santé des océans des pêcheries certifiées MSC comme le détaille le Rapport sur les impacts environnementaux du MSC.

Sur l’ensemble des pêcheries certifiées, 94% d’entre elles ont eu au moins une amélioration à apporter pour renforcer ou analyser la durabilité de leurs opérations, ceci afin de conserver leur certification. Fin 2015, 281 pêcheries (91% de l’ensemble des pêcheries certifiées MSC) avaient mis en place 876 améliorations ; d’autres étant en cours de développement.

Le label MSC est également un moyen visuel simple de donner le pouvoir aux consommateurs de devenir acteur du changement.

Un label parfait ?

Le MSC n’est pas un label parfait et a fait l’objet de différentes attaques ces dernières années notamment au sujet de la certification récente de la pêcherie de l’empereur en Nouvelle-Zélande.
Nous pensons cependant que c’est aujourd’hui le label le plus crédible et le plus abouti en terme de pêche durable. Transparent, il livre les informations justifiant son choix et cherche continuellement à s’améliorer.

Quelques chiffres

4 enjeux majeurs : la surpêche, la destruction des écosystèmes, la perte de biodiversité et la disparition des espèces, la survie des pêcheurs. 75% des stocks de poissons surexploités ou exploités à leur maximum (source : FAO). En 2016, 306 pêcheries certifiées MSC dans le monde, seulement 9 en France, et 10% des captures mondiales certifiées.

Pour en savoir plus, visitez la page du MSC France : http://www.msc.org/fr.

Au-dela du label MSC, les engagements de Food4Good : La qualité, La santé et l’empreinte écologique

Chez Food4Good, tous nos poissons sauvages sont certifiés MSC Pêche durable, mais ils sont bien plus que ça. La certification MSC nous permet de nous assurer que nos poissons sont pêchés dans le respect de l’environnement (espèce non menacée, stock en bonne santé, respect des écosystèmes marins, pêcherie bien gérée) et répond donc à notre 1er engagement. C’est un label performant sur les aspects environnementaux et écologiques qui a fait le choix de ne pas intégrer de critères de qualité. C’est pourquoi chez Food4Good, nous ajoutons nos propres critères en matière de durabilité (par exemple, nous ne souhaitons pas commercialiser d’espèces de grand fond même certifiées MSC) mais aussi de qualité, de santé et d’empreinte écologique, nos trois autres engagements.

Une qualité supérieure

Nous sommes en relation directe avec nos pêcheurs, producteurs ou éleveurs et nous sélectionnons des produits simplement bons pour leurs textures et leurs saveurs délicates. Nous nous attachons à ce que nos poissons soient bien pêchés, désarêtés, bien surgelés et protégés au mieux grâce à un sachet sous-vide. Nous allons vérifier régulièrement la qualité de nos poissons chez nos producteurs.
Nous goutons également chaque nouvelle production et réalisons des analyses et des tests afin de nous assurer de la qualité constante de nos produits.

Tous nos produits sont sans arête et portionnés, donc très faciles à préparer. Notre but c’est qu’il ne reste que le plaisir de la dégustation, pour donner et redonner envie à nos clients de manger du bon poisson !

Un bénéfice pour la santé

Les poissons sont des aliments essentiels car ils contiennent naturellement de nombreux minéraux, oligo-éléments et vitamines, sans parler des fameux omega 3 EPA et DHA uniquement présents dans les poissons. Nous sélectionnons également les espèces, les zones de pêche et les matériaux d’emballage afin d’avoir le maximum de bons nutriments, et le minimum de mauvais. Nous refusons par exemple de commercialiser des poissons en provenance de la mer Baltique ni même de poissons dits « poissons bleus » (anchois, sardines, maquereaux) dont le risque de contamination est plus élevé. Et nos emballages sous-vides sont garantis sans phtalates ni bisphénol A.

Une faible empreinte écologique

Au-delà de notre impact sur le monde marin, nous nous engageons plus largement à réduire l’empreinte écologique de nos activités et de nos produits. Par exemple, nos packagings sont pensés pour réduire au maximum leur impact sur l’environnement et notamment avec le minimum de plastique possible : pas de barquettes en plastique, pas de « fenêtre » en plastique qui nuirait au recyclage, un emballage en carton certifié FSC issu de forêts gérées durablement et une impression avec des encres végétales.
Cela passe aussi par le transport de nos produits qui se fait par bateau sur les longues-distances, et la lutte contre le gaspillage alimentaire grâce au surgelé.

Notez cette recette :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles - Pas encore de note
Loading...